/ Italie

Venise, ses canaux et ses îles

Nous quittons Rennes aux alentours de midi pour rejoindre en voiture l'aéroport de Paris Orly. Notre vol Easyjet atterri à Venise (Marco Polo) vers 20:00 où nous retrouvons Marco, notre hôte italien. Quel charmeur ce Marco, un vrai stéréotype qui nous a plongé dans le pays de manière immédiate!

Une fois installés dans notre Airbnb nous rejoignons Campo Marghereta sur ses conseils afin d'éviter les restaurants les plus touristiques à l'entrée de Venise. Nous dégustons ainsi notre première pizza des vacances, que je prends soin d'accompagner d'un Aperol Spritz, bien évidemment!

Jour 1 Les couleurs de Burano et la plage du Lido

Au réveil nous découvrons une Venise tres ensoleillée. Nous pouvons apprécier d'un nouveau regard l'organisation de la ville sur ses canaux surmontés d'une multitude de ponts. L'ambiance en journée est bien différente de l'ambiance nocturne et l'originalité de la ville se laisse vraiment apprécier.

Comme nous sommes le 15 août (Ferragosto) nous faisons nos premières courses au réveil en prévision d'une éventuelle fermeture des commerces dans la journée. On découvre donc notre nouveau quartier en allant chercher le petit déjeuner. Nous séjournons dans un quartier plutôt calme, un peu excentré mais avec un accès rapide au centre, et nous ne regrettons pas ce choix.

Suite à l'achat d'un pass Vaporetto de 24:00 (Ulica Card) nous rejoignons le nord de l'île à pied afin d'emprunter notre premier "bus aquatique", le célèbre Vaporetto. Nous admirons les maisons aux couleurs vénitiennes et dégustant notre première glace. Le premier vaporetto, que nous prenons nous mène à Burano.

Nous passons devant les îles de San Michele (l'île cimetière) et Murano (connue pour ses souffleurs de verres). Ayant déjà vu des souffleurs de verre dans les ruelles de Venise et les productions de Murano étant en vente dans toute la région nous choisissons de ne pas nous y arrêter pour éviter le flot de touristes ainsi que les coûts excessifs. Nous profiterons de en revanche de notre pass Vaporetto pour découvrir plus tard l'île du Lido et sa grande plage.

L'arrivée à Burano est haute en couleur! Dès la descente du Vaporetto nous réalisons que toutes les maisons de l'île son colorées, et pas seulement certains quartiers.

Nous déambulons dans les rues de l'île sans but précis, nous contentant simple de lever la tête et d'ouvrir grands les yeux. Cette île est époustouflante de beauté.

Nous ne savons toujours pas si les couleurs des maisons sont un choix d'urbanisme ou si elles sont le fruit des désirs des habitants, mais il est rare de voir deux maisons identiques et pourtant leurs différences sembleraient presque les accorder.

Cette promenade est un réel plaisir et nous avons tous les 4 été conquis.

Nous achetons quelques pâtisseries et parts de pizza pour la forme et remontons dans un Vaporetto, cette fois en direction d’une autre île : le Lido.

Une fois les pieds sur terre, nous marchons jusqu’à la plage, qui comme souvent en Italie, propose une partie libre et gratuite, dont nous profitons en cette fin de journée. Après quelques baignades plus qu’agréables dans une eau à bonne température, nous prenons notre dernier Vaporetto afin de rejoindre le centre de Venise et de trouver un endroit ou manger.

Nous opterons finalement pour la terrasse agréable d’un petit restaurant non loin de chez nous, et bien que nos plats de pâtes ne nous aient pas laissé un souvenir impérissable, nous avons tout de même pris plaisir à diner dans ce cadre bien sympathique.

Jour 2  Le cœur de Venise, ses places et ses célèbres monuments

Ce matin nous mettons exceptionnellement un réveil. Nous souhaitons aujourd'hui monter en haut du Campanile de La Piazza San Marco pour admirer le panorama de Venise a 360 degrés.

En arrivant dès l'ouverture nous évitons la queue et attendons à peine trois minutes avant de monter dans l'ascenseur. Cet accès est probablement obligatoire afin d'éviter les embouteillages dans d'éventuels escaliers étant donné l'étroitesse de la tour.

Une fois en haut nous nous retrouvons face à un panorama époustouflant. Il n'y a pas trop de monde en début de matinée, ce qui nous permet de passer un moment d'autant plus agréable. Du haut de ses 99 mètres de hauteur le Campanile surplombe Venise, les 5 coupoles de la basilique Saint Marc et nous permet même de voir les îles annexes. Il fait beau, La vue est dégagée, les toits rouges contrastent avec la mer bleue... bref, ce moment est merveilleux !

Après l’avoir vue du dessus, le moment de visiter la Basilique San Marco est enfin venu. Petite astuce pour ne pas faire la queue durant des longues minutes (ou heures) achetez en ligne le billet coupe file et qui vous permettra d’entrer sans attendre pour seulement 2€ de plus.
Puisqu’il est interdit de photographier l’intérieur de la basilique vous ne la verrez pas ici, mais nos impressions se rejoignent concernant son aspect majestueux, détaillé, original et agréable. Vous n’avez donc qu’à vous y rendre pour vous en faire votre propre idée ;).

Sur notre droite en en ressortant, se dresse la Tour de l’horloge qui, au-delà des minutes, met en valeur les signes du zodiaque et les différentes phases de la lune. Son cadrant est très beau.

Nous faisons ensuite une pause devant les gondoles qui longent le palais des Doges.

J’en avais fait une visite intégrale avec ma classe en seconde puisque je prenais des courd d’Italien. La visite guidée était extrêment intéressante. Mais puisque notre séjour n’est pas extensible il a fallu faire des choix, et nous ne le visiteront pas aujourd’hui.

En revanche, nous irons observer le Pont des Soupirs, qui doit son nom aux soupirs que laissaient entendre les prisonniers en le traversant.

Puis sur les conseils de Maud (une copine qui a vécu en Italie) nous avons poussé jusqu’à la librairie Acqua Alta. Sa décoration vaut le détour, les livres sont présentés au centre dans une gondole, et sur la partie « cour » au bout de la boutique de nombreux livres sont empilés afin de former un escalier dont les marches peuvent servir de fauteuil pour les lecteurs. Une découverte originale et innatendue, merci Maud !

Il nous faut à présent rentrer pour manger à l’appartement et comme cela fait moins de 24h que nous avions acheté notre pass Vaporetto, nous pouvons l’utiliser une dernière fois pour rejoindre notre quartier.

Après un repas frais et un peu de repos, nous repartons en direction de la Fenice, l’un des plus préstigieux opéras italiens.
Son intérieur et son extérieur sont très contrastés, nous ne regrettons absolument pas d’y être entrés, bien au contraire.

Nous avons pu bénéficier d’une visite en audio-guide et avons eu la chance d’assister à la répétition d’un spectacle depuis la visite des loges. C’est une visite que nous n’étions pas certains de faire au départ et nous en sommes conquis !

Sur le chemin du retour, nous prenons le temps de flâner, de lever la tête (parce que Venise c’est aussi et surtout ça), et entrons dans quelques boutiques afin d’admirer les bijoux et sculptures de verre. Nous avons même eu la chance d’observer des souffleurs de verre en activité.

Nous avons à nouveau traversé le Pont du Rialto (jamais je n’ai vu un pont si grand être aussi bondé) et avons rejoint la maison avec des pâtes fraîches et al dente de la boutique Bigoi et quelques  « cicchetti » achetés dans un bar en profitant de l’heure de l’Aperitivo.

Jour 3 En route vers la Vénétie

Il est déjà l'heure de dire au revoir à Venise. Elle mérite amplement un séjour d'une semaine afin de découvrir toutes ses îles et ses ruelles, mais nous avons fait le choix de visiter d’autres parties de la Vénétie, sa belle région. 
Une fois le petit déjeuner avalé et les valises bouclées, nous remontons à pied jusqu'à la gare centrale Piazzale Roma, achetons nos billets pour l'aéroport et traversons une nouvelle fois ce pont de La liberté reliant Venise à La terre ferme. 
Nous louons sur place une voiture afin de pouvoir pleinement profiter de la région durant les 5 prochains jours et rejoignons notre nouvel Airbnb au coeur de Villorba, petite ville accessible idéalement située pour les visites à venir.

Cliquez ici pour la suite de nos aventures en Vénétie.