/ Portugal

Rater sa correspondance et découvrir Lisbonne

La brume matinale de Lisbonne ne nous a pas permis d’atterrir dans la capitale portugaise pour effectuer notre correspondance pour Dakar. C’est donc entre fatigue et plaisir que nous avons profité de cet imprévu pour découvrir Lisbonne.

Depuis l’aéroport, il est possible de prendre le métro pour rejoindre le centre-ville qui se trouve à environ 6 kilomètres. Nous achetons un pass 24h (6.15 €) valable sur plusieurs transports lisboètes et décidons de nous arrêter à Cais Do Sodré, un terminus en bord de mer.

A la sortie du métro, notre regard se pose sur une grande place décorée de bancs de bois qui surplombe le Tage ; un grand fleuve qui traverse le pays jusqu’à se jeter dans l’océan Atlantique.
Au loin nous apercevons l’emblème de la capitale Portugaise, le pont du 25 avril. Il est parfois assimilé à un petit Golden Gate, le célèbre pont rouge de San Francisco que tous les fans de la série Charmed connaissent (un vrai puits de culture...) !

Nous décidons de longer le Tage accompagnés de doux cris de mouettes et croisons nos premiers bâtiments colorés. Cela me rappelle les rives du Douro à Porto.

Un homme sur la plage réalise des empilements de pierres comme on en voit souvent en bord de mer.

Nous arrivons ensuite au quartier Baixa, sur la grande et belle Place du Commerce que nous traversons pour passer sous son Arc de Triomphe. Les façades jaunes s’accordent parfaitement avec leurs toits rouges et le ciel bleu. La grande statue qui se trouve en son centre représente le roi Joseph 1er, elle est la première statue dédiée à un Roi à Lisbonne.

De l’autre côté de l’Arc de Triomphe, on accède à une grande rue commerçante que l’on traverse en flânant, tournant tantôt à droite, tantôt à gauche, jusqu’à apercevoir le célèbre Tramway emblématique de la ville. Comme dans la ville de Porto, il s’agit d’un petit Tramway jaune rempli de touristes, qui permet de traverser la ville en passant par des lieux célèbres.

Nous montons dedans le temps de quelques arrêts grâce à notre carte Pass 24h et tombons rapidement sur un impressionnant défilé. Des hommes vêtus de violet, des femmes vêtues de noir, un bel orchestre, des militaires, des médecins… Nous ne savons toujours pas ce que représentait cette cérémonie mais elle était émouvante et probablement d’une grande importance pour le pays.

Après être montés sur les hauteurs de la ville, nous avons atteint le Miradouro du jardin Sao Pedro de Alcântara et avons pu observer les toits de Lisbonne.

Les miradors sont très nombreux ici, comme dans les autres villes portugaises que nous avons visitées jusqu’à présent. Aimant tant les points de vue, nous n’allons pas nous en plaindre !

Nous effectuons la redescente vers le centre de Lisbonne grâce à l’Ascensor da Glória, une sorte de petit funiculaire d’un seul wagon qui permet de monter et descendre jusqu’à ce lieu panoramique.

Outre les célèbres conserveries qui décorent certaines rues du centre-ville, nous sommes tombés par le plus grand des hasards sur une boutique féerique : Au monde merveilleux de la sardine portugaise.

A l’intérieur, on se croirait dans une fête foraine ; chaque décoration attractive est ornée de boîtes de sardines floquées d’une date et de deux informations culturelles en lien avec celle-ci. J’ai été fascinée par cet étrange endroit qui, je le conçois, peux ne pas être au goût de tous. Serais-je la seule à me passioner pour les jolies sardines en boîtes ?

C’est en longeant quelques monuments et bâtiments couverts d’azulejos que nous rentrons à l’aéroport après cette belle après-midi, en espérant se réveiller en Afrique demain matin.

Sur ce, nous tenons à remercier Tap Portugal pour ces nombreuses heures passées dans l'aéroport. Nous savons maintenant que le carrelage des aéroports est particulièrement froid, que les speakers font des essais sonores toute la nuit et qu'en mangeant léger vous aurez peut être la chance de pouvoir glisser votre ventre sous les accoudoirs des sièges afin d'y passer une nuit douillette. Technique testée et approuvée !

Cliquez ici pour suivre nos aventures sénégalaises !